Relations

Comment faire des projets?

Tout d’abord, je tiens à m’excuser de mon absence prolongée du blog. Ouais je sais que s’excuser de ça est hyper prétentieux parce que ça fait genre « mes lecteurs peuvent pas vivre sans moi », mais moi je m’excuse par politesse, c’est tout. Mais j’ai vu que j’avais toujours beaucoup de visites malgré le fait que je n’ai rien posté depuis deux semaines. Merci de votre fidélité, vraiment.

Alors certes je n’ai rien posté, mais ce post contiendra une info qui va vous faire tomber des nues tellement elle est extraordinaire : Mesdames et Messieurs, votre blogueuse préférée est en couple. Ouais parfaitement. Avec Le Timide. Depuis un mois et demi environ (si on prend le mode de calcul classique de la durée du couple, à savoir à partir du premier rencard). Un mois et demi, c’est-à-dire la relation la plus longue que j’ai eue depuis bientôt quatre ans. Et quand je dis en couple, c’est genre officiel et tout. C’est genre la relation a été consommée dans tous les sens du terme si vous voyez ce que je veux dire. C’est genre il m’a dit à plusieurs reprises que j’étais « sa meuf ». C’est genre il est en train de bouger son emploi du temps pour pouvoir me voir. (mais moi, je ne fais rien au mien – la balance du pouvoir, remember ?)

Et comme toujours dans une nouvelle relation (enfin je crois), je me trouve confrontée au problème : comment faire des projets ? Quand je dis « projets », je ne parle bien évidemment pas de mariage, enfants, achat d’une petite maison dans la prairie (beurk). Non, je parle juste des projets sorties, par exemple.

Souvenez-vous de cet épisode de How I Met Your Mother (oui toujours cette série, je considère qu’il n’y a pas de meilleure série pour nous mettre face à face avec les choses de la vie). Ted sort avec Stella depuis genre deux mois et elle l’invite au mariage de sa sœur qui aura lieu six mois plus tard. Ted prend peur et se barre en courant.

Souvenez-vous de cet épisode de Un célibat au goût de Nutella (ben quoi, moi je trouve que ma vie mériterait sa propre série non ?). Une blogueuse sort avec un abruti nommé F. depuis deux semaines, et il lui suggère de partir en vacances à Londres avec elle en été. La conversation avait lieu en novembre, mais peu importe, parce que selon F., « il n’y a pas de raison pour laquelle on ne serait pas encore ensemble l’été prochain ». Croyez-moi qu’une semaine plus tard, il a très rapidement trouvé une raison.

Donc du coup, quand on est dans une nouvelle relation depuis quelques semaines, on se retrouve confronté à la question suivante : Jusqu’où dans le futur ai-je le droit d’aller sans le faire fuir (et faire pencher la balance du pouvoir de son côté) et sans prendre le risque de le larguer une semaine plus tard et le rendre totalement malheureux et dépressif ? (et faire excessivement pencher la balance du pouvoir de notre côté)

Exemple très simple : mon premier rencard avec Le Timide a eu lieu le 7 décembre (non je me rappelais pas de la date, et puis quoi encore, j’ai juste regardé sur mon iPhone quand il m’a envoyé le premier texto). Mon anniversaire a lieu le 16 février. Le 18 aura lieu un resto traditionnel que je fais avec tous mes amis. Ai-je le droit de l’inviter ou est-ce considéré comme trop loin ?

Après m’être posé la question et l’avoir tortillée dans tous les sens, je décide de tâter le terrain. Je plonge timidement le gros orteil dans la flotte pour savoir si elle est bonne.

  • Ah ouais, t’aimes pas les escargots ? (on est partis de très loin hein…)
  • Non j’aime pas. J’aime pas les fruits de mer non plus.
  • Et t’aimes pas les moules ?
  • Non, j’aime pas.
  • Ah, on va pas s’entendre, c’est mon plat préféré, les moules. D’ailleurs, chaque année, j’organise une sortie chez Léon avec mes amis pour mon anniversaire. Cette année, ce sera le 18.

Et je guette sa réaction, laissant la magie opérer d’elle-même. Va-t-il faire genre il s’en fout ? Va-t-il me demander si je compte l’inviter ?

Mais non, sa réaction est d’autant plus inattendue : il sort spontanément son téléphone pour regarder s’il est libre ce jour-là. Mollo mec, je t’avais pas invité hein. Non pas que j’ai pas envie qu’il vienne, bien au contraire, mais moi j’aurais juste jamais osé faire ça, j’aurais eu trop peur de me prendre une grosse claque dans la gueule du genre « mais qu’est-ce que tu fous, j’ai jamais eu l’intention de t’inviter ». Heureusement qu’il connaît pas le concept de balance du pouvoir et que du coup, il s’en fout.

Autre exemple ? En mars, je serai dans une pièce de théâtre. Bon là clairement, j’ose même pas tâter le terrain, pour moi c’est clairement trop tôt pour se risquer à inviter Le Timide. Mais je suis obligée d’en parler quand même : il est presque obligé de prendre un ticket pour me voir, tellement je suis prise entre les cours, le boulot et les répétitions. Alors forcément, je suis obligée d’expliquer où et quand je vais jouer, je suis certes indépendante mais je ne suis pas cruelle non plus. Alors je lui dis à quelle date je vais jouer. Et sa réaction ? « Je serai là ».

Je panique, je transpire. Mec, mi-mars, c’est genre dans presque deux mois. C’est plus que la durée de notre relation. Qui te dit qu’on sera encore ensemble ? Et si on n’est plus ensemble, tu te ramèneras quand même à ma pièce et tu vas me stalker ? Tu fais peur tu sais. Outre le fait que si on est encore ensemble, je serai probablement ravie que tu sois dans le public en train de me regarder faire mumuse sur scène, mais bon.

Et vous ? Comment vous y prenez-vous pour inviter le mec avec qui vous venez juste de commencer à sortir à un événement qui n’aura pas lieu tout de suite ? Vous le glissez subtilement dans la conversation ? Vous attendez la dernière minute, au risque qu’il ait prévu autre chose et que vous en profitiez pour faire une énorme scène du genre « Si tu tiens vraiment à moi tu annuleras le voyage de 1000€ non remboursable que tu as prévu » ? Ou bien vous y allez « à la Stella » : vous lui proposez, et advienne que pourra ?

N’oubliez pas de voter au sondage de janvier – vous n’avez plus que quelques jours !

Vous pourriez aussi aimer...

27 Commentaires

  1. Et sinon, nous aussi, on pourrait te voir sur les planches ?

    Je sais que moi des “lectrices” ont réussi à extirper (non sans forcer) les informations nécessaires pour assister à mes concerts, est ce qu’il serait possible que tu en dises plus, pour qu’on puisse voir tes talents de comédienne ???? :)

    Et pour ce qui est des moules, t’aurais pu lui sortir “même pas la mienne ?”
    … Ok “ou pas”, mais moi j’aurais trouvé ça marrant… :) )

    C’est marrant, moi aussi je donne un concert en mars :)

    Biz

    1. Ca m’étonne pas de toi Yemm pour le coup de la moule ! (pervers, va ! ^^)

    2. Bon, vu que tu as déjà répondu à d’autres, j’en conclue que la réponse est “non, il y a pas moyen d’avoir les coordonnées de ta représentation en Mars ? ”

      Je pourrais le comprendre hein…

      1. Lol désolée, je ne réponds pas forcément à tout le monde de manière consistante.
        En fait, la représentation aura lieu dans ma fac, et je tiens à y faire profil bas vis-à-vis du blog, ce qui ne va pas être facile si la moitié de la blogosphère se ramène à ma représentation :)

  2. Perso, j’me suis jamais projetée dans l’avenir avec un gars avant… 6 mois de relation. Et j’ai eu ça que deux fois alors…
    J’me souviens pas comment je fonctionnais en fait… On verra si jamais je me remets en couple ! (T’as échangé de statut avec moi en fait…)

  3. avec le géant, on avait prévu quelques sorties concert, genre plusieurs sur plusieurs mois. quand il m’a quittée (il y a bien longtemps de ça)je lui ai rendu les places de concert en lui disant de les donner à quelqu’un parce que je n’irais pas. c’est aussi simple que ça. on prévoit et puis on voit où on en est quand ça arrive.

  4. Moi je pense que je délimiterai un délais acceptable (genre 15 jours avant), lui en parler, et puis advienne que pourra. S’il est pris, tant pis, sinon, tant mieux!

    Je trouve ça dur de se projeter aussi loin. Je crois que c’est dans cet épisode d’HIMYM qu’on dit qu’il ne faut pas prévoir plus de temps en avant que la relation n’a déjà avancé (genre pr toi ça serait de ne pas prévoir au delà d’un mois et demi)

  5. je propose et si il décline ou ne peut pas tant pis au moins je ne regretterais pas d’avoir demandé… surtout essaie de ne pas trop te torturer l’esprit et laisse toi vivre et profite… je suis contente pour toi :)

  6. ah contente pour toi et ce fameux timide ^^
    je n’ai jamais trop eu à me poser la question pour cause de courtes relations mais pareil que la missbavarde, fait le au feeling te tortures pas l’esprit comme ça et tu verras bien!

  7. C’est un mec bien !
    Et là je me dis que j’avais raison de te pousser à l’embrasser !

  8. Peut-être que Le timide essaie simplement de la jouer “à la cool” pour pas que tu t’affoles … ou pas.

    Moi perso je me suis jamais trop posé de questions pour proposer des “projets” à ma nana, j’évite de trop cogiter, parce qu’en général, si je réfléchis trop, je ne propose plus rien. Alors vogue la galère et allons y gaiement !!!

  9. Je crois que toutes ces histoires de balances du pouvoir, c’est de la prise de tête gratuite. Quand on est bien avec une personne, on ne devrais pas avoir a se prendre la tête pour ce genre de choses, ça devrais être naturel, et puis c’est tout. Après, si t’as peur de l’engagement, quel qu’il soit, ne serais ce que d’une invitation a dîner pour dans 2 semaines… Et puis quand bien même tu l’inviterais et que vous vous sépareriez ensuite? What’s the fuck?

    Bref, c’est que mon avis, hein, mais je pense sincèrement que tu te tortures les neurones gratuitement. Le garçon en question est il : présentable, respectueux, gentil, drôle, affectueux (liste non exhaustive) ?? C’est la seule question que tu devrais te poser. Pas celle du style “Il m’as envoyé un sms il y a 3h, j’attend 6h pour lui répondre ou pas?”
    Non, moi je dis non, les relations humaines ne sont pas un jeu de stratégie.

    Et la tendresse, bordel?

    Bref, la bise à toi, et continue à écrire, tu me fait bien marrer ;)

  10. Je présuppose que tu lui as fait part de ta douloureuse déception, et donc a priori il devrait être capable d’entendre tes doutes quant à l’engagement sans pour autant le prendre pour lui, et donc il me semble que le reste suivrait tout seul.
    “C’est un truc important pour moi et j’ai bien envie de t’inviter, mais je me demande si prévoir si loin c’est pas un peu exagéré, kesten penses?”
    Enfin moi je serais d’avis de jouer relativement cartes sur tables, en somme, enfin sauf si tu planifies de l’épouser.
    Pour moi l’idéal c’est d’être au plus près de ce que tu ressens en restant à l’écoute de son ressenti à lui. C’est bateau mais ça marche bien.

  11. Ahh les projets… Je me suis fait plaquer 10 jours avant un we a londres proposé par monsieur, et là je suis ds la situation inverse, je pars 1 semaine en vacances ce vendredi avec qqn dont je crois bien ne plus être amoureuse…dieu que c compliqué!
    Longue vie a ta relation en tout cas!

  12. Parles lui en directement! C’est pas plus simple?
    (Ou arrêter de se prendre la tête pour rien, mais c’est plus facile à dire qu’à faire, lol)

    Ou fais toi confiance: fais comme tu le sens, au pire si vous rompez, vous annulerez, ou est le problème?

    1. Ben le problème c’est que celui qui se fera méchamment larguer passera sa soirée tout seul à se souler dans le noir et en pensant qu’il avait prévu de la passer avec l’autre…

  13. Si je pouvais juste te donner un conseil, laisse tomber ton idée de balance du pouvoir. Si le mec part parce que tu fais un projet dans l’avenir avec lui, tu rates un mec qui vaut pas la peine, autant garder des plans cul.
    Vu comment le TImide est, soit honnête, oublie tes principes de “je rappelle 10h après pour avoir le pouvoir/ être la femme mystère”. C’est un truc auquel j’adhère pas du tout, je suis très franche avec mon copain, depuis le début et il n’y a pas de lutte pour le pouvoir ou de sentiment de domination.

    Bref, have fun with le Timide ;)

  14. Coooooooool le timide je le sentais bien ;) par contre ton voeux de célibat est rompu là…)
    Perso je viens juste de me mettre en couple, alors ma technique c’est attendre la dernière minute et si j’ai pas eu le cran je fait genre “c’était organisé depuis bien avant qu’on soit ensemble” ce qui explique pouquoi j’en ai casi-jamais parlé et aussi pourquoi il est pas invité même si c’est surtout parceque j’ai manqué d cran…)

  15. Ongle vernis dit :

    :-)
    *smile, only smile*

    Laissez toi aller.
    Débranches ta peur.

  16. Totalement d’accord avec Cath :)
    Je suis dans le même cas que toi, pas encore deux mois de relations, et c’est mon gros soucis du moment: lui parler des mois à venir…
    Bon courage en tout cas mais lâche toi un peu et oublie cette balance du pouvoir, il est avec toi, il t’apprécie, pas besoin de le torturer avec ça, il sera sûrement compréhensif quant à ta peur du futur,il fera probablement attention ensuite si tu lui parles de cette peur

  17. Si vous restez ensemble, aucun problème, il viendra; si vous êtes plus ensemble, il restera pas tout seul à se morfondre dans le noir… A priori après un mois et demi seulement il trouvera quelque chose d’autre à faire. Peut-être même qu’il aura oublié la date!

    Mais bon, je trouve ça tellement triste de ne pas se réjouir et profiter de l’instant. On est là à tout détailler, calculer, … On en oublie que c’est chouette 1 mois et demi! J’aimerais te dire félicitations mais tu es tellement pragmatique.
    Les débuts c’est les meilleurs moments, y a tellement de nouveauté, de surprises… Et en revenir à cette histoire de balance du pouvoir c’est vraiment (à mon avis) une GROSSE connerie. Allez mademoiselle faut s’lâcher un peu! Je te lis depuis un bon moment maintenant et j’ai cerné le personnage, les raisons, toussa toussa mais là faut arrêter la casse. T’as trouvé un gars visiblement gentil et pas prise de tête… Quand je vois comme tu te la prends, je me dis que la vie est bien faîte!

    Bref, je ne crois pas en une règle préétablie qui fera ou pas la réussite d’une relation. Oublie la balance! Poubelle!

  18. Bon, ça fait genre über longtemps que je lis ton blog (que j’adore -hop, un compliment-) et je n’ai jamais commenté (… Timide ^^’). Faut une première fois à tout, et comme j’attendais que tu sois avec le Timide, ça fait une bonne occasion tiens.

    Bref, je suis d’accord avec d’autres gens, laisse un peu tomber la balance du pouvoir… Parce que le problème c’est que déjà tu te prends beaucoup la tête pour pas grand-chose, et en plus ça pourrait le faire “fuir”, dans le sens “elle met trois jours à me répondre, elle s’en fout” alors que ce n’est visiblement pas le cas.
    Pour sa réaction pour ton anniversaire elle est tout à fait normale. Tu n’aurais pas voulu l’inviter, ben tu ne lui en aurais pas parlé, ou carrément pas donné la date (“je fête mon anniversaire le 18 à tel endroit et à telle heure mais tu n’es pas invité” Mouais.).
    Et pour ta représentation ben si vous êtes ensemble il viendra, si ce n’est plus le cas ben il ne viendra pas, ce n’est pas compliqué x)

    Dans tous les cas, bonne continuation avec lui (mais laisse tomber cette foutue balance!) ^_^

  19. Je ne pourrais pas t’aider, chaque fois que je suis sortie avec un homme, c’était l’homme de ma vie et le père de mes enfants ! Je n’ai jamais imaginé que ça pourrait se finir un jour, on ne se met pas en couple en se demandant combien de temps ça va durer ? (sauf si tu ne te considères pas encore comme “en couple”)

  20. Clémentine dit :

    Je pense comme d’autres plus haut que tu te fais trop de noeuds au cerveau, et que penser autant au futur/non-futur fait de l’ombre à ton présent! Et il y a presque autant de plaisir à prévoir quelque chose ensemble que de le vivre non? Sans non plus te projeter dans 6 mois, je pense que tu peux raisonnablement prévoir des trucs à 1-2 mois.
    Alors oui, il y a le risque d’avoir planifié, espéré pour rien, mais à force de se protéger du “mal” potentiel en évitant de faire des trucs bien, bah le quotidien n’a plus grand intérêt :)
    bises
    PS: Pour cette histoire de balance de pouvoir, j’étais un peu comme toi avec mon premier copain. On a rompu en partie à cause de ça, il avait parfois l’impression que je le négligeais; je n’avais pas l’impression d’avoir été aussi extrême. Mon deuxième copain m’a recadrée direct en disant que “je faisais trop ma princesse”. Et il avait raison.

  21. Le même “problème” s’était posé avec Dex au début de notre relation, puisque je fêtais mon anniversaire un mois après notre premier rendez-vous. J’ai attendu un peu, et une semaine avant je lui ai dit que je faisais une petite soirée chez moi, qu’il pouvait venir si il avait envie mais que rien ne l’y obligeait, puisqu’il ne connaissait encore personne.
    Et puis, rien ne t’empêche de planifier de petits événements d’une semaine sur l’autre, ou à 15 jours, ou même plus. Et si ça ne se fait pas, tant pis. Sinon, c’est plutôt cool :)

  22. Moi je crois que j’invite pas, et si ça se rapproche j’en parle. On en peut pas tout calculer et prévoir non plus ! Au bout d’un moment, on se prend trop la tête..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *