C'est vous qui le dites

P’tite foufoune pleine de poils

Aujourd’hui, parlons poils ! Hé oui aucune surprise dans ce sujet du jour puisqu’il en a été question pendant tout le mois de novembre. Drôle de coïncidence, paraît que novembre, dans certains pays, on l’appelle No Shave November, à savoir que les mecs ne se rasent pas. Il y aurait pas un mois dans l’année comme ça, où les filles ne seraient pas censées s’épiler ? Bizarrement, il n’y a plus aucun mec pour soutenir la cause…

En effet, quand il s’agit de s’épiler la foufoune, les adeptes du all natural (comprendre : on n’épile rien, rien du tout, les poils c’est le bien) sont assez peu nombreuses : 3%, soit 10 sur 362. Evidemment ce sont toujours les personnes qui ont les opinions les plus marginales qui ne les justifient pas en commentaire, et je trouve cela bien dommage. Je ne comprends pas toutes les opinions, mais je les respecte, et je considère qu’une femme qui fait le choix de ne pas s’épiler est une femme qui s’assume énormément. Je serais curieuse de savoir comment se passe le quotidien d’une telle femme, mais évidemment, je ne le saurai jamais car la femme en question a choisi de ne pas commenter. Je serais également curieuse de connaître la réaction des hommes. Je sais qu’il doit certainement y avoir des hommes qui préfèrent les femmes poilues, pour la pure et simple raison que tous les goûts sont dans la nature, mais j’avoue n’avoir jamais entendu parler d’un vrai cas. Et méchamment, on me prive de commentaires.

Pour ce qui est des épilations, aucune surprise : c’est l’épilation classique qui arrive en tête avec 43% d’adeptes. On se doute bien pourquoi : les autres épilations sont chères, douloureuses, et on préfère mettre notre argent dans ce qui se voit. Enfin, quand je dis « on »… perso je suis une adepte de l’intégrale, comme 22% d’entre vous. L’épilation qui n’a que des inconvénients : coûteuse, douloureuse, et nickel pendant une semaine à peine, après tout est à recommencer à la pince à épiler. En plus certains considèrent que l’intégrale ça fait pédophile. Et cerise sur le gâteau, paraît que c’est dangereux en plus (moi j’en savais rien, j’ai appris ça grâce à une lectrice : comme quoi vos commentaires sont hyper utiles !). Je cite : « J’enlevais tout jusqu’à ce que j’ai des problèmes… Ma gynéco et mon esthéticienne m’ont alors dit que c’est très mauvais de s’épiler le maillot de façon intégrale ! Il faut laisser des poils autour et tout le long de la “fente” ! lol Et ouiiii ! ».

Mais moi j’ai des raisons de préférer l’intégrale. De un, si je me suis fait un piercing au capuchon du clitoris, c’est pas pour le cacher sous la forêt amazonienne. C’est pour le mettre en valeur. Vu comment les mecs s’excitent quand ils le voient, il est définitivement à mettre en valeur. De deux, si je suis intégralement épilée, on pourra me reprocher tout ce qu’on veut, mais pas de ne pas prendre soin de moi. J’ai toujours eu un petit côté maniaque comme ça, qui ne s’exprime pas dans le rangement (grands Dieux non) mais dans ma façon de prendre soin de moi : j’ai la phobie du vernis écaillé, du petit bouton sur la figure, du cou non parfumé et du poil au sourcil et au maillot. (Pour l’anecdote, ma copine Bouddha m’avait d’ailleurs fait la remarque que j’étais quand même à l’extrême de la maniaquerie quand il s’agit de mon apparence, et à l’extrême de l’anti-maniaquerie quand il s’agit du ménage… Elle dit des choses sages Bouddha des fois).

Au moins j’ai un côté Always be prepared, un peu comme les scouts, enfin si les scouts avaient une foufoune parfaitement épilée et piercée. Au point de m’épiler au bureau parfois. Un des inconvénients du célibat c’est qu’on est obligée d’être toujours au top, car on ne sait jamais à quel moment Mec-sur-lequel-on-a-des-vues numéro 1 ou Mec-sur-lequel-on-a-des-vues numéro 2 décidera de coucher avec nous.

Comme disait une lectrice : « Moi j’ai mis le ticket de métro ! C’est toujours la corvée mais en tant que célibataire, t’es moitié tout le temps obligée d’être correcte au cas où t’as une rencontre inattendue ! FUCK ! » En plus mon petit doigt m’a dit que c’est une lectrice qui adore être citée. Alors je la cite.

Et une autre, qui défend la même opinion mais d’une façon différente : « Pendant un certain temps je me suis battue avec mes poils. mais la relation à long terme ça a du bon, ça permet de se rendre compte que même poilue Chéri a toujours envie de moi. en revanche faut pas pousser, pour aller à la piscine faut limiter la casse quand même ! »

Et cette lectrice met par conséquent le doigt sur un facteur non sans importance : les hommes. Car n’est-ce pas pour eux qu’on s’épile finalement ? Si on baisait pas, est-ce qu’on ne se cantonnerait pas toutes au strict minimum et encore uniquement quand on va à la plage ? (perso, moi ça m’écoeure quand je mets de la jolie lingerie de voir des poils qui dépassent de partout… donc je pense que je m’épilerais quand même… quoique est-ce que je m’amuserais à mettre de la jolie lingerie si je ne pensais pas que j’allais finir par baiser un jour ?)

Le truc qu’au fond de nous-mêmes nous savons toutes mais que nous n’osons pas admettre, c’est que nous sommes bien plus exigeantes que les hommes en ce qui concerne les poils. Oui, en effet, beaucoup d’entre eux considèrent que les poils qui dépassent de la lingerie, c’est un vrai tue-l’amour. Mais pensez-vous sérieusement qu’un homme refuserait de coucher avec une fille canon sous prétexte qu’elle n’a pas une intégrale ou un ticket de métro ? (bon d’accord… encore faut-il être une fille canon… mais l’argument se tient)

Case in point : Un soir, je parlais épilation avec un de mes potes qui est également un ancien sex-friend. J’ai des sujets de discussion bizarres, des fois, en effet. Je lui ai expliqué que je m’étais épilée exprès pour une occasion particulière. Et là, il me dit qu’il m’admirait un peu, parce qu’à l’époque où on couchait ensemble, j’étais nickel à chaque fois. J’ai failli m’étouffer quand il m’a dit ça. Parce qu’une fois, juste avant qu’on couche ensemble, moi j’étais au bord des sueurs froides parce que justement je n’étais pas nickel du tout. (le sex-friend en question était particulièrement canon c’est pour ça) Mon intégrale ressemblait plus à un tapis qu’à une intégrale. Mais pour lui, ça ne dépassait pas de la lingerie, alors ça suffisait, il considérait ça nickel. Et croyez-moi ça l’a pas empêché d’être tout excité en me voyant.

En fait, les poils de maillot, c’est un peu comme les rondeurs. Les femmes se battent pour être le plus mince possible, alors qu’au fond, la plupart des hommes ne rechignent pas à voir quelques formes. Tant que ça ne tourne pas à l’obésité. Idem, les femmes se battent pour se débarrasser du moindre poil, alors que tant que ça reste correct, c’est nickel aux yeux des hommes. La nature est faite bizarrement quand même.

N’oubliez pas de voter au sondage du mois de décembre (hé oui, à peine vous en avez fini un, en voilà un autre !).

Vous pourriez aussi aimer...

30 Commentaires

  1. Intéressant et dommage oui que celles qui n’épilent pas n’ai rien dit ! Pour mon copain, pas grave si j’suis poilue, pour moi non plus, sauf s’il y a piscine, plage ou n’importe quoi du genre dans l’air ! Mais je crois que j’l’avais dit. Enfin, pas sûre.

    1. Salut

      Eh bien moi, je ne m’epile pas la chatte. Juste sur les cotés pour les rares fois ou je vais a la piscine. SInon non.
      Evidemment j’ai déja été avec un mec que ça a fait fuir. Mais finalement ça a + plut que déplut.
      Tous mes ex sauf un, n’y voyaient pas d’inconvénients et trouvaient même que ça fait “vraie femme”. Et mon mari egalement.
      Je suis assez poilue de base. RIen que de penser à la douleur de l’épilation intégrale…..
      Franchement je préfère rester seule qu’avec un mec qui exige ça. S’il l’exige absolument, franchement, qu’il dégage ! non ?
      Il y a beaucoup de garçons bien qui aiment les filles qui ne s’epilent pas la chatte.
      Ma fierté m’empêche de hurler de douleur ….pour un mec…. qui hurlera jamais de douleur pour moi.

      1. En même temps aucun mec n’a jamais exigé de moi que je m’épile la chatte… Je le fais pour être à l’aise et aussi pour des questions de visibilité du piercing! :)

    2. Je ne m’épile pas parce que je n’en ai pas besoin (gnark gnark gnark). J’ai un mini triangle naturel, et disons que je l’égalise de temps en temps au niveau de la longueur mais je touche pas aux côtés. J’imagine que ça doit faire super mal !
      Voilà c’était le truc trop intelligent du soir !

  2. C’est un post intéressant ça, moi ce qui me tue c’est les magazines féminins qui te disent que la tendance change ttes les deux semaines ! un jour les hommes te veulent vierges de tout poil, l’autre il te veulent poilue comme au siècle de louis XIV !

    Enfin bref tout ça pour dire autant s’épiler comme nous on se sent bien, j’ai du m’épiler intégralement pendant un an ou deux mais finalement je n’aime pas, je trouve pas ça très beau (ah, désolée, hein) et je préfère quelques oilp quand même!

    Pour ce qui est de la nickel-attitude, si jamais y’en a un qui fait une remarque (c’est déjà arrivé, mais genre sur le ton de la rigolade) (c’était justement un cas non prévu) bin je lui fait comprendre que c’est pas lui qui SUBIT (oui oui) l’esthéticienne et qui PAYE aussi, donc quand il fera les deux il aura le droit de l’ouvrir.

    Voilà, c’est dit !

  3. kiaraleblog dit :

    Je fais le ticket de métro. Il en reste juste un peu, mais pas trop. J’avais fait l’intégral une fois, ça n’avait pas plu à Namour qui me l’a dit immédiatement. Mais comme ça repousse vite, j’ai laissé une petite bande et ça lui convient parfaitement!

  4. Question aisselles, j’avoue que c’est assez chaud à regarder, mais garder les poils plus bas n’a rien de gênant et n’a, je pense, pas tellement à voir avec une question de confiance en soit, mais plutôt d’esthétisme. Tant qu’on y trouve du beau, après tout… le problème avec les poils c’est de faire la différence en beau et pratique. Si les hommes peuvent se laisser pousser les poils c’est parce qu’il n’y a pas encore tellement de “norme artistique” montrant l’homme poilu comme sale, bien au contraire d’ailleurs (dixit Chabal..) Tandis que pour les femmes, poils aux aisselles ou au derrière = beuurk. Cela tient d’ailleurs aussi au fait que les hommes sont – dans la grande majorité de notre société – plus visuels que les femmes. Si vous faites plus attention aux détails du visage (couleur de yeux, forme de la bouche…) tandis que nous aimerons plutôt l’armonie de l’ensemble, au contraire pour le corps vous aimerez plus l’ensemble et nous les petits détails (je continu sur les fortes majorités).
    Celles qui ne s’épilent pas n’ont rien à dire soit par fierté de ne pas rentrer dans ce débat (ce qui en réalité relèverait d’un manque d’arguments assumés : ça m’irite, j’ai l’air d’une enfant, je suis une flemmarde, j’aime mes poils ou je n’ai pas de copain/copine), soit parce qu’elles sont des rebelles, et en tant que rebelles elle ne donnent pas d’avis, mais se contentent de faire les rebelles.

  5. Ah oui j’avais oublié de préciser : d’accord, je ne suis pas une fille, mais se plaindre de l’esthéticienne n’est pas un argument valable, hummm je pense. Je me rase tous les 2-3 jours quasi-intégral (sauf aisselles moins souvent, quand même…) et ça repousse pas plus vite, pas plus dure, et surtout y’a pas de boutons partout comme vous vous enquiquinez à le répéter dès qu’on se plaint. C’est une habitude que la peau prend, comme l’épilation mesdemoiselles. D’ailleurs, vous avez pas de boutons sous les aisselles que je sache, si?. Alors stop les esthéticiennes, apprenez à vous faire un ticket toutes seules, à passer 5mn de plus dans la salle-de-bain, et vous verrez comme c’est bon les économies :)

    1. Je suis désolée mais je trouve ça complètement à côté de la plaque de comparer la peau du maillot et des aisselles, et aussi d’affirmer que toutes les peaux de tout le monde réagissent de la même manière… J’ai passé 5 ans à me raser le maillot avant de passer à l’esthéticienne, j’ai toujours eu des boutons et je me grattais de façon hyper sexy au moment de la repousse. Tu affirmes que j’aurais dû m’habituer pendant plus de temps ou bien?

      1. Je généralise, évidemment toutes les peaux ne sont pas pareilles. Et si vraiment ça fait des boutons, go esthéticienne ou même ne rase pas, c’est presque préférable. Je disais ça par rapport au fait que certaines foncent tout de suite chez l’esthéticienne avant même d’avoir pris le temps de “s’habituer”, en pensant qu’elles auraient fatalement des boutons parce qu’elles en ont eu les premières fois, et qui après viennent se plaindre du prix que ça coute.

        1. je suis de l’avis de l’auteur de ce blog : marco, la peau du maillot et des aisselles n0a rien avoir et surtout la peau des hommes et des femmes n’a rien à voir, la peau des femmes est tres souvent plus fine et fragile, et beaucoup de filles ont des boutons, même après un certain temps, de plus tu dis que les filles doivent apprendre a se faire le ticket toutes seules et passer 5 minutes de plus dans leur salle de bain, mais ce n’est pas du tout 5 minutes et de plus s’auto-epiler le maillot est beaucoup plus difficile pour une fille que pour un garcon, de par la différence de situation géographique de notre sexe : nous pour voir notre sexe il suffit pas de pencher la tête, il faut un miroir… et c’est beaucoup moins facile que pour vous ! et aussi marco, moi je ne m’épile pas et je ne me considère pas comme une rebelle, d’ailleurs il y a plusieurs commentaires de filles qui ne s’épilent pas.

  6. Je suis dans les 10 si tu veux des précisions. Je voyais pas trop quoi dire en commentaire. C’est par flemme et économie principalement. Mon copain s’en contrefiche de si je suis poilue comme une ourse ou imberbe comme une gamine, on appelle ça l’amour ;)

    Les seules choses qui peuvent me motiver à tailler la jungle c’est le regard outré et au bord de la syncope des nanas quand elles me voient…

    1. Genre Miranda dans Sex & the City quoi ;)

      1. Si par là tu veux dire “nude”/”nature”/”paysanne” c’est ça grosso merdo. Je connais rien aux trucs de filles style maquillage, coiffure, fringues, etc.

        1. En fait il y avait un moment dans le film Sex & the City où elles étaient toutes à la plage, Miranda n’était pas épilée et ça a effrayé Samantha. Alors qu’elle ça la dérangeait pas ;)

  7. la nature est chiante tu veux dire :) on se prend la tête sur des trucs dont la plupart du temps les hommes s’en foutent, enfin un peu… à l’inverse je suis sortie avec un mec qui s’épilait enfin se rasait bah ça fait vraiment bizarre t’as l’impression qu’il manque un truc :)

  8. Waouh tu m’as cité WAOUH ! ;o) N’empêche que si ça peut servir… Depuis j’ai eu nettement moins de soucis.
    J’ai un côté un peu maniaque aussi, le passage aux poils autour de la fente ne s’est pas fait sans tristesse !

  9. je fais un semi intégral (quand je le fais…mais plus depuis des mois comme tu sais), parce que je tiens à mon ticket mais pas aux poils sur les lèvres.

  10. l’épilation intégrale est mauvaise pour le corps et la santé d’une femme.

    _________
    Solange from epilateur electrique

    1. Tu nous expliques pourquoi ?

  11. Moi j’épile. Parfois j’épile pas et même velue le mec m’aime, même qu’on se confond sur la couette, c’est à toiiiiiiiiiiii la touffe làààà ah naaaan c’est à moi (je déconne, bien sur) (mais pas sur l’épilation parfois négligée….).
    Je préfère l’esthéticienne. Ras-le-bol des séances en solo pattes écartées dans la baignoire. Le Mec se prends parfois pour une esthéticienne mais vu le temps qu’il prend, ce n’est pas de la maniaquerie mais une sorte de vengeance sur ma petite personne pour toutes les méchancetés que je dois lui infliger. Donc esthéticienne. Arrache toutttttttttttttt, méchante.
    N’empêche, dans les années 80, un beau poil, c’était carrément la mode.

  12. Hornyhairy dit :

    Je ne m’épile pas la chatte, et ce non par anticonformisme. Je la trouve immonde quand elle est imberbe (ça me fait de boutons). Pour le coup, ça a été à l’origine d’un complexe esthétique lors de mes premiers rapports sexuels, quand je l’épilais encore.

    Et puis je me suis lâchée sexuellement il y a à peu près un an, tout en continuant à m’épiler, à contre-coeur… et c’est étrangement ma libération et mon appétit sexuels qui ont achevé de me convaincre d’arrêter l’épilation de la foufoune. Je me suis dit que j’avais la chance de n’avoir que ce problème au pieu, que je pouvais vivre des relations sexuelles parfaites si je ne m’évertuais pas à tondre le gazon.

    J’ai arrêté, et je me suis libérée d’un poids ! Désormais je présente ma touffe à ces messieurs, qui n’y ont jamais trouvé à redire. Je pense que si ça ne pose jamais de souci, c’est parce que le reste de mon corps plaît, que je suis confiante et que je m’en sors bien au pieu je dois l’avouer :) Je trouve ma chatte et ses boucles très belles et très conviviales !

  13. Moi je voudrais qu’on m’explique comment ça se passe une épilation intégrale ou semi-intégrale chez l’esthéticienne !

    Je m’épile semi intégral toute seule ! Pas évident..mais j’ai pas trop envie de montrer mes fesses à quelqu’un que je ne connais pas ^^
    Je me fais des films sur la façon dont ça se passe, et ça me fait flipper !

    Alors merci de m’éclairer :)

    1. Certes tu montres ta foufoune à l’esthéticienne, mais moi perso ça ne me dérange pas plus que ça… Pour moi c’est comme la montrer au gynéco en fait, tu sais bien qu’il en voit des dizaines tous les jours et que la tienne c’est certainement pas la plus moche de toutes! (enfin j’espère pas)
      Sinon, c’est un peu extrême comme solution mais je peux te conseiller le piercing au clito: j’enlève ma petite culotte avec beaucoup plus d’aisance et de fierté depuis que j’ai un petit bijou à montrer ;)

  14. Pour ma part, c’est juste un ptit ticket devant et après j’épile tout! Je trouve ça super agréable. Par contre je compte sérieux à aller chez l’esthéticienne, parce que les gratouillis c’est vraiment pas glam… Ton sujet me fait penser à une émission que j’avais regardée sur la tnt il y a un long moment ça parler de la relation que l’on a (homme et femme) avec les poils, c’était super intéressant mais je n’ai pas réussi à la retrouver. Et la photo du yéti/gorille me fait penser à la chanson “gare au gorille” de Brassens (ok c’est du HS mais j’avais envie de le dire)

  15. Ouh yeah, je suis citée ! AGAIN !
    *_* !

  16. salut !
    alors ton article m’a vraiment interpelée, parce que moi je fais partie de celles qui ne s’épilent pas ( je me rase juste les bords du maillot ! ), donc j’ai carrément répondu à l’appel que tu as lancé sur l’absence de commentaires faits par celles qui ne s’épilaient pas, en faisant un article :

    http://unmecsamedisoir.wordpress.com/2011/12/15/des-hommes-des-femmes-et-des-poils/
    :)

  17. Je dis lisse, je prèfère lisse, épilée et propre, avec un côté parfait et surtout une vallée des délices propice aux juex de langues (vous aimez tant cette délicieuse gourmandise )

    Et pour les hommes, lisses ou pas ???

  18. Les arguments de quelqu’un qui ne veut pas s’epiler sont :
    “je ne veux pas avoir le sexe d’une fille de 7ans”
    “je ne vois pas pourquoi je devrai m’epiller” etc
    Par ailleurs j’ai connu une amie qui n’osait pas s’epiler car ça repoussait trop vite, et que ça lui iritait la peau quand elle se rasait, et ça lui faisait des boutons etc..
    Si on choisit de s’epiler, c’est tout un entretien derrière, certain n’ont ni l’envie ni la patience. Et la cire, ça fait mal.

    Perso je prefère souffrir, je comprends que les cunis sur des poils, ça ne passe pas.

  19. Je coupe court et je vire tout ce qui dépasse. L’integrale je l’ai fait une fois pas deux, merci. Ça pique, ça fait des boutons, des poils qui poussent à l’interieur de la peau, non ça va quoi. Ca me grattait j’arrivais plus à dormir. Du coup je reste plus soft. Ceci dit une fois j’ai arrêté de m’épiler de partout pour embeter mon ex, qui voulait pas se raser la barbe (le mec il à fini par ressembler à Jesus) J’ai même fait la teinture rousse, car je sais qu’il détestait les rousses, il me menaçait de me quitter. Bref, après toutes ces tentatives rien n’a marché et j’suis redevenue comme avant (parce que bon, les poils c’est un peu glauque aussi). C’est tétu un mec quand même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *