Cinéma, Culture

Toy Story 3: “Where’s your kid now, sheriff?”

Résumé : C’est la panique chez les jouets ! Andy s’en va à l’université et ses vieux jouets, totalement dépassés, ne savent pas ce qui les attend. Alors qu’il s’apprête à les mettre au grenier, sa mère confond les sacs et les jette à la poubelle. Tous… sauf un. Woody, le meilleur ami d’Andy depuis sa plus tendre enfance, sera emmené à l’université. Mais refusant d’abandonner ses amis, il vole à leur secours. Les jouets, vexés de s’être retrouvés à la poubelle, décident d’aller dans le carton des jouets donnés à la garderie. Ils sont émerveillés à leur arrivée : un gros nounours rose parfumé à la fraise et très câlin les accueille, et on leur promet que des tas d’enfants joueront avec eux. Seul Woody est sceptique. A quoi ressemble la réalité de la garderie ? Comment réagira Andy lorsqu’il ne trouvera pas ses vieux jouets au grenier ? Woody arrivera-t-il à convaincre ses amis ?

Mon avis : Je me souviens encore du jour où j’ai eu la cassette vidéo du premier Toy Story pour Noël, je devais avoir 5 ans. Aujourd’hui, Andy a grandi, et le public du premier Toy Story a grandi avec lui. Andy rentre à l’université, je commence moi ma première année de Master. Et pourtant, Toy Story me touche toujours autant.

Woody de Toy Story était mon premier amour. Comme quoi, j’avais déjà le don d’être attirée par les mecs inaccessibles, dès ma plus tendre enfance. Mais je le trouvais tellement séduisant avec son costume de cowboy et son chapeau. (Même si, avouons-le, il est pas super gentil dans le premier Toy Story – c’est quoi cette histoire de vouloir balancer Buzz derrière le lit juste parce qu’il est jaloux ? Je crois qu’en réalité, à cet âge-là, j’étais déjà attirée par les connards.) Aujourd’hui, il ne me fait plus le même effet (heureusement, c’est un cowboy en plastique, et je suis pas sûre qu’il soit capable de, disons, satisfaire une femme autre que la jolie bergère qu’on n’a pas revue depuis le premier film), mais le personnage, tout comme les autres personnages du film – Rex le dinosaure, Buzz l’Eclair, Zigzag le chien à ressort, M. et Mme Patate, Jessie la cowgirl – n’a pas changé et est toujours aussi attachant. C’est pour moi un des rares films où tous les personnages sont indispensables, où j’ai l’impression que le film ne sera plus le même si je ne retrouve pas tous mes personnages.

Toy Story 3 est sans hésitation le Toy Story que j’ai préféré – assez étrange, parce que généralement, le premier c’est toujours le meilleur (regardez Pirates des Caraïbes, ou Le Journal de Bridget Jones, ou encore Les Visiteurs), mais Toy Story est une saga qui s’améliore vraiment avec le temps et j’espère que Pixar envisagera de faire un quatrième film. Ce n’est peut-être pas aussi drôle que Shrek ; cependant, bien que j’adore Shrek, je préfère largement Toy Story. Pourquoi ? Je pense que c’est un film qui me rappelle l’époque où j’étais vraiment petite, contrairement à Shrek qui est sorti quand j’avais déjà 11 ans. Ensuite, c’est un film très émouvant.

Oui oui, j’ai bien dit émouvant, même si c’est un film qui parle de tout un tas de vieux jouets qui dans la réalité sont inanimés, j’ai quand même trouvé le moyen d’être émue par leurs péripéties. A chaque fois que je regarde Toy Story (j’ai vu le un une centaine de fois en raison de mon amour pour Woody, et j’ai dû voir le deux trois fois), ça me fait réfléchir sur la façon dont j’ai traité mes jouets. On a tous, je pense, à un moment ou à un autre, cassé un jouet ou balancé un jouet à la poubelle. Même si je sais bien que dans la réalité, les jouets ne sont pas vivants (remarque, j’ai cru à un moment de ma vie qu’on pouvait rester mariés sans divorcer – donc après tout, pourquoi pas des jouets vivants ?), ça m’a fait réfléchir sur « et s’ils l’étaient ? ». Et, petit plus, j’ai même versé une petite larme à la fin, mais je ne dirai pas pourquoi, je n’ai pas envie de vous gâcher la surprise…

Une question m’a turlupinée pendant tout le film cependant : pourquoi Andy s’éclate-t-il à vouloir amener Woody à l’université ? Ne se rend-il pas compte que tout le monde se moquera de lui ? (c’est la réaction type d’étudiants lorsque quelqu’un ramène un vieux jouet – en tout cas, pour les garçons, les filles qui amènent leurs nounours sont beaucoup mieux acceptées, je pense)

Ma note : 4,5/5

Vous pourriez aussi aimer...

1 Commentaire

  1. Je pense que c’est le meilleur de la série ! C’est une belle aventure.

    Pour ce qui est de la raison de Andy d’amener Woody, c’est je pense, une volonté d’intensifier le problème qu’il a à se séparer de son enfance pour rentrer dans l’âge adulte. Woody représente ce passage qui caractérise bien l’adolescence.

    Si vraiment le problème de la continuité te gêne, que Andy subira les moqueries on peu aussi penser que soit Woody restera cacher ou passera pour un objet de collection (comme dans le 2)

    Mrgreen/Kumpi de Don’t Eat My Popcorn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *